Procédure Doctorat Label Européen

Le label européen a été créé en 1991 à l’initiative du Comité de Liaison des Conférences des Recteurs des États membres de la Communauté Européenne. Il s’agit d’un label décerné en sus du doctorat délivré dans un établissement lorsque les quatre conditions suivantes sont remplies :

  • Le doctorat devra avoir été préparé, en partie, lors d’un séjour d’au moins un trimestre dans un  pays de l’union européenne différent de la France*
  • L’autorisation de soutenance est accordée au vu de rapports rédigés par au moins deux  professeurs appartenant à deux établissements d’enseignement supérieur de deux États membres de l’Union Européenne autres que la France
  • Le jury de thèse devra comprendre en qualité de personnalités extérieures à l’école doctorale au moins une personnalité appartenant à l’établissement d’enseignement supérieur et de recherche ayant accueilli le candidat doctorant au cours du séjour dans un autre pays de l’union européenne
  • En vue de la soutenance, le doctorant devra établir dans une langue nationale de l’union européenne autre que le français une note de synthèse d’une trentaine de pages qui devra reprendre en traduction le titre de la thèse et en résumer le contenu. Une partie de la soutenance devra se faire dans la même langue

 

Le doctorant qui souhaite obtenir un label européen doit le signaler au bureau des études doctorales dès les premières démarches relatives à la soutenance, soit au moins deux mois avant celle-ci. Il lui appartiendra, avec son directeur de thèse, de remplir les conditions d’obtention du label et de fournir les justificatifs correspondants.

Le label consistera en un document émis par l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, remis en plus du diplôme

 

* Pour justifier du séjour d’au moins un trimestre dans un  pays de l’union européenne différent de la France, une attestation doit être rédigée et signée par l’organisme d’accueil (ou les organismes d’accueil)